23
juillet
Par

Fondée par cinq étudiants, dont deux de l’INSA Strasbourg, Green Phoenix donne une seconde vie à nos biodéchets en les collectant à vélo cargo pour leur valorisation en énergie et en fertilisant. La start-up vient de remporter le concours Alsace Tech Innovons ensemble. Elle est portée par une équipe d’étudiant·e·s ultramotivé·e·s et complémentaires. Rencontre.

« Arrêtons de jeter de l’énergie à la poubelle » est leur slogan. Effectivement, les déchets organiques ménagers encombrent un tiers de notre poubelle(1) alors qu’ils pourraient être valorisés en énergie ou valorisés pour nourrir la terre. Cet enjeu a réuni l’équipe d’amis à l’origine de Green Phoenix, durant l’été 2019 : William et Aurore de l’INSA Strasbourg, Erica et Robin de la Faculté de géographie à Caen, puis Daniel et Stéphanie de l’EM Strasbourg, Ayoub et Victor de l’Engees (École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg).

Une solution pour les habitants des grandes villes

Ils sont partis de leur expérience personnelle. « Les composteurs collectifs de notre quartier, saturés, n’acceptaient plus d’adhérents. Nous ne voulions pas jeter nos déchets organiques à la poubelle mais qu’ils retournent à la terre » explique William Gourdin Servenière, co-fondateur, en deuxième année de génie électrique à l’INSA Strasbourg. « Nous avions envie de partager nos convictions et de mobiliser les gens. Comment dépasser l’échelle individuelle de nos actions et agir positivement ? »

La solution, peu à peu, devient Green Phoenix, un service de collecte de biodéchets en vélo cargo électrique, proposé aux collectivités territoriales dans les quartiers densément peuplés. Là où 90 % des habitants ne trient pas leurs biodéchets. « Ils pourront apporter leurs biodéchets lors de leurs déplacements quotidiens à un vélo cargo posté plusieurs fois par semaine à des heures et des endroits stratégiques de leur quartier. Un responsable de collecte expliquera leur valorisation et les sensibilisera aux enjeux de la transition écologique. Le contact humain apportera du lien social et de la motivation » explique Aurore Gerber, co-fondatrice, en service civique après sa première année à l’INSA Strasbourg.

Faire des déchets une ressource

Ces biodéchets seront ensuite pris en charge par un partenaire, Agrivalor, pour être transformés par méthanisation en énergie (biogaz, biocarburant ou chaleur et électricité) et en fertilisant après compostage. « Ainsi, un sachet de biodéchets pourra servir à chauffer un appartement pendant une heure par exemple » commente Aurore. « Nous voulons créer un rapport différent à nos déchets, montrer qu’ils ont de la valeur, véhiculer des messages positifs autour de gestes quotidiens simples mais très importants ». Ce faisant, l’idée est bien de généraliser le tri des biodéchets, obligatoire pour les collectivités d’ici 2023.

Green Phoenix s’est construit en participant au concours Innovons ensemble d’Alsace Tech, au cours d’ateliers sur l’entrepreneuriat et avec l’accompagnement d’un coach. L’équipe est mue par une motivation à toute épreuve et une solide complémentarité de compétences qui s’est naturellement orchestrée. L’entreprise Green Phoenix est créée par les cinq cofondateurs : Aurore est designer et responsable financière, William, responsable des relations publiques et entreprises, Daniel, responsable marketing et community manager, Erica, responsable administrative et juridique, et Robin, cartographe et responsable logistique(2).

Green Phoenix

L’appétit d’entreprendre vient en entreprenant

Avec ce projet, ils découvrent l’entrepreneuriat et réalisent qu’ils adorent ça. « Avant, j’étais un grand rêveur. J’avais beaucoup d’idées mais je ne savais pas trop ce que je voulais faire. Maintenant, je n’imagine pas autre chose que l’entrepreneuriat » raconte William. Il a obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur qui lui offre une reconnaissance et des aménagements possibles pour concilier les deux. « Je suis étudiant et entrepreneur. Je construis mon métier en même temps que mes études, c’est possible ». « Entreprendre est très enrichissant pour le développement personnel. On acquiert beaucoup de compétences qu’on n’apprend pas à l’école » ajoute Aurore. « Je crée, je concrétise une idée, c’est très valorisant ». Elle demandera ce statut l’année prochaine, quand elle reprendra ses études.

Galvanisée par le tremplin du concours Alsace Tech, l’équipe poursuit ses démarches : préparation d’une campagne de financement, recherche de partenaires et de prospects, participation à d’autres concours, mise au point d’un prototype de vélo cargo spécifique, etc. Avec cet objectif : le lancement de leur première application terrain en septembre 2020 à Strasbourg.

Green Phoenix est un projet étudiant stimulant qui s’inscrit pleinement dans les valeurs de l’INSA Strasbourg et du Groupe INSA, à savoir le développement durable, la transition et la transformation écologique.

Suivez Green Phoenix sur leur page Linkedin et Facebook.

Propos recueillis par Stéphanie Robert


(1) Selon l’Ademe, les biodéchets représentent 32% de notre poubelle résiduelle, c’est-à-dire après tri des déchets recyclables.

(2) Stéphanie, Ayoub et Victor suivent désormais d’autres projets.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *