24
juillet
Par

L’entrepreneuriat est la voie choisie par nombre de diplômés de l’INSA Strasbourg. Parmi eux, Auréline Schlienger, ingénieure plasturgiste diplômée en 2015, a créé sa micro-entreprise et sa marque de bijoux, Joline. Gestion de projet et créativité participent à son épanouissement professionnel.

Propos recueillis par Stéphanie Robert

Elle vient de créer sa marque et sa société, Joline, en 2020. Des bijoux dorés à l’or fin, délicats, colorés, aux lignes épurées, qu’elle dessine et assemble dans son atelier alsacien. Attentive à l’environnement, elle choisit les matières premières et ses fournisseurs en France, ou à défaut en Europe, et confectionne elle-même les emballages en tissu, dans une démarche créative et zéro déchet.

« Mon activité me permet d’allier tout ce que j’aime : la gestion de projets, la créativité, la photographie. C’est parfait.

J’ai toujours souhaité pouvoir vivre de mes passions et laisser s’exprimer mon sens artistique »

Elle réalise les images et les vidéos pour promouvoir ses bijoux sur les réseaux sociaux et les commercialiser en ligne. Elle recherche également des boutiques partenaires pour les distribuer.

Des emballages plus écoresponsables pour L’Oréal

Auréline Schlienger est ingénieure en plasturgie, diplômée de l’INSA Strasbourg en 2015. Issue d’une famille d’ingénieurs, elle a découvert cette spécialité lors de la journée portes ouvertes de l’école et a été séduite par l’étendue des domaines d’application, de la fabrication de skis à l’horticulture en passant par l’emballage des cosmétiques.

C’est d’ailleurs dans ce secteur, chez L’Oréal, qu’elle réalise son stage de fin d’études, dans l’équipe « expertise packaging », et où elle débute sa carrière, comme ingénieure packaging pendant trois ans. Elle conseille les équipes projet pour concevoir des emballages plus écoresponsables, par exemple par l’inscription des consignes de tri ou l’intégration de matières recyclées.

En 2018, elle reprend ses études pour compléter sa formation scientifique par un master en marketing et communication à la Kedge Business School de Marseille.

« L’INSA Strasbourg apprend à ne jamais baisser les bras »

« Ma formation à l’INSA Strasbourg m’a apporté rigueur et méthodologie dans mon travail. Elle m’a enseigné la gestion de projet et la persévérance. Nous avions de nombreux projets à mener en parallèle, nous devions trouver des solutions rapidement. L’INSA Strasbourg apprend à ne jamais baisser les bras » commente-t-elle. Elle se souvient surtout des cours de Xavier Cecchet, responsable de la spécialité plasturgie, qui leur a appris à construire un projet étape par étape, de la conception du moule à la fabrication de la pièce. « C’est un excellent professeur, très à l’écoute, qui s’intéresse à ses élèves et a beaucoup contribué au renouveau de la spécialité ».

Forte de ses deux diplômes, la jeune créatrice entrepreneure a à cœur de développer sa marque, d’accroître sa notoriété, d’étendre son réseau de distribution, de collaborer avec des associations environnementales et de continuer ainsi à vivre de ses passions.

Pour en savoir plus :

Joline et @joline_atelier

La spécialité plasturgie de l’INSA Strasbourg

 

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *